Le secret des montagnes noires

La pyramide d'Ostineris deuxième partie

Jardin et concubine

La fuite de la liche se fit sans que celle-ci poursuive. C’est bien la seule chose qui pouvais être positif de cette rencontre avec l’architecte. Les deux experts des pièges et de la langue du désert maintenant décédé, le groupe venait de perdre des avantages certains.
Mais il devait persévéré. La cure de Gomric était quelque part dans cette pyramide. Il empruntèrent donc le chemin de gauche découvrant le corps de Merlin, coupé en deux par deux lames cachés dans le mur. Ils rampèrent sous le piège. Dans le corridor ils entendaient un fredonnement, une petite mélodie tranquille et agréable.
Il arrivèrent dans une belle salle au centre une petite piscine remplie d’eau clair, et partout longeant les murs des plantes, légumes, etc. À leur gauche une forme noir, sans jambes et flottant 3 pied au dessus du sol, raclait le sol à l’aide d’une biche.
Après avoir discuté un peu avec lui, il les accueilli et leur prépara un repas avec la nourriture présente. Tout était délicieux et décidèrent qu’ici était un bon endroit pour un repos. Durant la période de garde de Tercès quelqu’un réussit à s’introduire et glissa dans sa poche une note : « Ne revenez plus dans la pièce aux élémentaux de feu. » Une forme de crainte s’établi. Qui se promène dans les corridors, la liche ne se serait pas contenter d’un message, il y aurait donc une autre personne qui se promène.
L’être sombre leur prépara leur petit déjeuner au matin et une nouvelle discussions s’entama. Il expliqua que des gardes étaient positionné avec la salle du trône et que, s’ils avaient le mots de passe, ils pourraient se rendre directement au pharaon. La mauvaise nouvelle c’est que selon le spectre, seul l’Architecte saurait quel était le mot de passe.
Ils prirent la chance avec les concubines, peut-être qu’elles sauraient quel était le mot de passe. Ils avancèrent vers la salle au fond du corridor. Plus ils avancèrent, plus l’odeur de Jasmin devenait envahissant. Rapidement Gomric, Gornulle et Elrond n’avait plus qu’une seule envie. Se coucher sur les lits aux fonds de la pièce qu’il venait tout juste de découvrir alors que trois magnifique femme venait les masser. Elrond s’étendit de tout son long alors coucher sur le ventre pendant qu’une des femmes lui massait le dos. Gomric et Gornulle eux étaient debout entrain de se faire enlever leurs armures.
Tercès qui n’avais pas la même compulsion pris la parole: « Nous aimerions voir le maître pouvez vous nous dire comment le trouver », La femme qui massait Elrond lui répondit: « seule les morts rencontre le Maître » et dégaina une dague qu’elle planta dans le dos d’Elrond lui faisant pousser un cri de douleur.
Le combat s’entama entre les concubines mortes-vivantes et les survivants du groupe. Le groupes était blessé mais en vie alors que la dernière créature se désagrégeait comme un morceau de parchemin trop séché.
Ils décidèrent de revenir sur leur pas. Ils allaient devoir affronter les gardes du Pharaon. Après quelque sort de soin ainsi qu’après avoir évité le piège il entrèrent dans le dernier corridor inexploré. Ils avançaient prudemment, une créature d’un autre plan devant pour tester la présence de piège. Ils arrivèrent finalement dans la pièce de chaque côté d’eux 4 lit de pierre ou reposait des corps, armé de cimeterre et portant des armures d’écailles. En face d’eux placé juste devant une grande porté orné et bien décoré, un dernier lit de pierre. Sur celui-ci se trouvait une figure étrange. Un corps en position de méditation avec plusieurs bandelette partout sur le corps. Alors que le groupe avançait, tranquillement, analysant la salle et les corps. Les yeux du corps en méditation s’ouvrit d’un coup.
zombiemonks4.jpg

Comments

leblancgjr leblancgjr

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.