Le secret des montagnes noires

La route vers les montagnes noires
Podror et l'hydre

Le combat vient juste de se terminer, alors que le corps de Terces s’effrite au sol, les prêtres invitèrent Altum et Gomric à les suivre dans une pièce derrière. Dans celle-ci, ils discutèrent des derniers événements et des décisions à venir. Les prêtres leur confièrent une tâche importante, celle de se diriger vers le Fort d’Ao, l’ancienne forteresse d’un des grands géants, l’endroit où nous pourrons communiquer avec Erastil et Asator. Une mission qu’ils devront mener après s’être diriger aux montagnes noires.

Les prêtres leurs donna plus d’informations sur la mort des frères de Gomric, ainsi que ce qu’ils avaient accomplis pour la communauté dans les dernières années. Après avoir quitté les deux prêtres, ils rejoignirent Cordelia qui redonna l’Arc fait d’os noir, mentionna à Gomric que cet Arc était l’"arc des Titans", une arme fait pour terrasser les géants, elle redonna la main métallique à Altum, ainsi que l’épée “éclat de noirceur”, qui avait des propriétés pour découvrir les points faibles de ses ennemies.

Après avoir terminé ces dernières discussions, Gomric se dirigea vers l’Ambassade, alors qu’Altum partit dans la direction de l’ancienne maison des frères de Gomric. Celle-ci a été ravagée par le feu, il n’y restait que des cendres. Devant les ruines, il y avait beaucoup de fleurs qui avaient été apportées par les gens de la communauté. Puis, Altum se dirigea vers la Taverne de l’épée fendu, celle qu’il avait fait exploser à l’aide d’un baril d’explosif. Cette dernière était entièrement rebâtie, et ne laissait aucune marque d’une attaque passée. Il poursuivit son chemin vers la demeure de Léo Jenkins, le noble qui abritait Alton lorsqu’il était encore recherché. Le noble discuta avec Altum des dernières nouvelles d’Asator, et des évènements de la mort des Frères de Gomric, mais aucune nouvelle information fit surface. Altum revint ensuite vers l’Ambassade, où il se reposa jusqu’au lendemain. Ils partirent ensuit en direction des montagnes noires.

Deux jours s’écoulèrent sans évènement, à la fin de la deuxième journée, ils aperçurent au loin deux silhouette. Le jeune elf Podror Grask, habillé de simple vêtements de voyage sombre était accroupie derrière un rocher au côté du Goliath Tridom, le fameux goliath que Gomric avait rencontré auparavant, ce dernier leur fit signe de venir discrètement vers eux. Alors qu’ils s’avancèrent, Altum pu percevoir une silhouette d’un géant aux apparences de lézard. Par le temps qu’ils rejoignent les deux voyageurs, un épais brouillard se leva. Gomric se prépara à combattre et se mit dos à Tridom. Podror avec ses dons de mages dissipa le brouillard, laissant entrevoir la créature au loin. La créature s’avança rapidement laissant voir ses sept têtes. Chacune d’entre elles portant attention sur différentes personnes. L’une des têtes lança un sort qui hypnotisa Tridom ainsi que Podror, pendant ce temps, Gomric attaqua à multiples reprises la créature, qui riposta à chacune de ses tentatives. Podror revint à lui à ce moment, fuyant un peu la scène du combat. Altum se déplaça rapidement vers la créature et tenta de lui assener un coup a l’une des têtes, mais la créature réagit rapidement et esquiva le coup. Gomric de son côté invoqua l’énergie divine de son armure dont la puissance se dirigea vers son dernier tir d’arc. La créature tomba au sol, mais ses plaies se regénérant assez rapidement, Podror tenta de penser à une façon d’éliminer le géant, mais il vint à la conclusion que seulement le lancer dans un volcan pourrait l’anéantir, quant à Gomric, il sut rapidement que le feu ou l’acide pourrait empêcher ses habilités de régénérations. Il sortit donc sa hache et sectionna chacune des têtes.

Après le combat, les guerriers échangèrent quelques paroles sur la raison de leur présence à cet endroit. Podror mentionna qu’il ne faisait que suivre son destin, tandis que Tridom revenait d’une mission de reconnaissance sur l’endroit de la première explosion, puis il quitta peu de temps après. Gomric constata une cape sortir de l’une des gorges de têtes coupées, il décida alors d’éventrer la créature et trois corps en sortit. Podror regarda les cadavres et aperçu aussitôt deux objets magiques, qu’il sortit du cadavre de la bête. Podror mentionna aux deux aventuriers qu’il désirait les suivre, car le destin les avait placés sur son chemin. Ils partirent alors tous les trois vers les montagnes noires.

View
Le temple de Lamatshu partie 2

Journal de Coliom Nalmos
Jour 458 à Sand Point
Cette conversation avec le père Zantus m’a fait le plus grand bien. C’est la première nuit où le visage de cette jeune Cédrika ne me hante point. De plus, devant ma fragilité certaine au combat en mêlée, je décidai de me réorienter en tant qu’archer pour aider le mieux possible mes compagnons. Au matin, en présence de Welur, Eranicus et Ameiko, Darig étant très mal en point nous faisons le point sur nos péripéties de la veille. Nous convenons que cette force maléfique est très puissante, mais que nous devions nous en occuper pour éviter une catastrophe. Pendant la discussion, un drôle d’individu attire notre attention. Dans toute sa grande délicatesse… comprenez le sarcasme, le vieux mage l’invite à notre table. Il dit s’appeler Bertrand Balthazar Berecus le 5ieme et qu’il est géographe, historien et… mathéologue.. science inventé par lui. Il semble aussi humble qu’Eranicus. Suite à une remarque déplacée de celui-ci, Ameiko nous quitte à sa chambre.

Devant nos actions des derniers jours, Bernard offre de faire l’éloge de notre bravoure en l’écrivant et en nous suivant. Moi et Welur lui nommons qu’il serait déconseillé devant les dernières découvertes en lien avec notre ennemi, mais Eranicus s’emballe et l’invite à nous suivre… surement pour pouvoir prendre ses effets s’il meurt. Après nous avoir assuré que le mathéologiste… logue… peu importe sait se défendre, nous décidames en présence d’Amiko et sans Darig de retourner dans le souterrain. Des gardiens tentent de nous arrêter par ordre de la mairesse… non mais qu’elle est rancunière cette vieille folle, mais Ameiko fait en sorte que nous continuons notre chemin.

Après avoir retourné à la fontaine et n’avoir rien trouvé, nous continuons notre chemin. Devant la terrifiante statue, Bernard nous explique qu’elle représente un seigneur des ruines et nous raconte une bribe de leur histoire. En fin de compte, cet humain pourrait être vraiment utile. En rentrant dans une salle où nous entendions des gémissements, nous rentrons dans une sorte de prison dans laquelle nous pouvons voir 4 morts vivants… Soudain, un souffle puissant et nauséabond nous prend de court créant un malaise chez moi. Nous nous retrouvons donc devant un gobelin… à 3 bras!!! Ainsi que les zombies et .. la Quasit… Durant le combat Eranicus tombe au combat pour ensuite revenir à lui par les incantations de Welur. Avec l’aide la lotion pour venir à bout des être maléfiques nous sommes en mesure de venir à bout des zombies, et en mesure d’atteindre la Quasit. Soudainement, Darig arrive à nos côtés et achève le gobelin avec un bon combat avec Eranicus et Welur. Pour ma part, je me suis occupé de la Quasit qui a tenté encore une fois de s’enfuir. Cette fois-ci, le vieux mage lance un sort de poussière magique qui montre les déplacements de la vilaine créature. J’ai pu l’atteindre d’une flèche et Darig avec ses points a fait exploser sa petite tête. Une créature maléfique de moins. Le mathéologiste a été relativement utile ayant quelques sorts en poche et ayant tué un mort vivant avec de l’eau bénite. Après ce combat, nous décidons de continuer dans ce souterrain.

View
Les funérailles des frères Mains de fer
Le retour de Tercès

Après la triste nouvelle de l’assassinat des frères de Gomric, Illyara lui mentionna qu’elle avait utilisé un peu des ses influences politiques pour que le haut prêtre de Garic fasse en personne la cérémonie de l’enterrement. Pendant ce temps, Cordelia prit quelques mesures pour fabriquer la main artificielle pour Altum. Ce projet lui prendrait environ deux jours, ce qui correspondrait au moment de l’enterrement. Gomric profita de ce temps pour prier Garic que les âmes de ses frères reposent en paix. Altum quant a lui, parti en ville sur les docks d’Asator. Il pu alors constater la pauvreté dans laquelle ce quartier était, des déchets jonchants la rue ainsi que des sans abris dormant dans des recoins alors que des brutes font la loi dans la rue. Altum se rendit dans la Taverne des Docks, les gens dans celle-ci semblait consommer leurs boissons sans trop y prendre plaisir, le tavernier, Faston Erran, semblait sale et épuisé alors qu’il travaille pratiquement jour et nuit. Ce contact avait été mentionné par Vestral. Altum arriva et lui mentionna l’Ordre pour laquelle il travaille. En l’espace d’un instant, le tenant de bar se redressa et afficha une certaine pose de guerrier aguerri. Altum cherchait en Faston Erran, un mentor. L’homme l’invita a passer a l’arrière alors que les consommateurs dans l’établissement semblait complètement indifférent a ce qui venait de se passer. Altum suivit donc Faston vers l’arrière, ou l’on pouvait voir un escalier descendant, vers un Dojo, les murs tapissés d’armes. L’homme s’adressa alors a Altum : De combien de temps disposons nous? L’homme lui lança alors une épée, incitant Altum a s’entraîner.

L’entraînement intensif dura deux jours et deux nuits. C’est alors un Altum épuisé qui arriva pour l’enterrement des Frères Main de Fer. Le trajet vers le Quartier des Temples se fit sans problèmes, Gomric etait tres inquiet de sa visibilité dans la ville du aux nombreuses attaques envers lui. Il se fit escorter par des hauts prêtres de Garic. Ils se rendirent donc derrière les temples où une estrade avait été montée avec une toile avec une quantité infime de détails brodés. Sur cette estrade, le Pere Xiantus et un jeune Prête de Garic, Adohan. Ce prêtre, était en fait le haut prêtre de Garic qui avait contribuer a la paix entre le Royaume d’Asator et les Terres Bénies d"Erastil. Ce dernier l’accueilli en lui offrant ses condoléances. Gomric et Altum prirent places et le Grand prêtre Adohan s’adressa a la foule en et fit un discours grandiose sur la perte des Héros, Gayner et Gufir. Pendant un moment, Gomric se posa la question, mais qui était mes frères, pour être reconnu comme de tel héros. Le discours continua, mais Altum et Gomric entendirent un autre discours de la part Adohan dans leur tête. Il leurs confia qu’ils auront encore un long chemin devant eux.

Pendant tout ce discours, Gomric resta confus par rapport a la mort de ses frères, alors qu’Altum cherchait du regard des gens de la Guilde.

Adohan remit la parole a Gomric, qui fut surpris par ce dernier, il fit un discours plutôt maladroit et mentionna qu’il regrettait avoir quitté sa famille. À ce moment, un homme se mit a applaudir. Il s’avança un peu et mentionna a Gomric : Du regret, tout ce que tu fais Gomric, c’est créer du malheur chez les gens que tu rencontres.

Gomric lui somma de se montrer, ce qu’homme fit en abaissant sa capuche. Ce n’était juillet autre que Terces, ancien compagnon qui est tombé lors d’un duel contre Gomric. Après avoir vu son visage, le ciel devint sombre et des ombres noirs sortirent du sol. Gomric s’avança et cria demon tout en sortant sa hache, la foule se mit a se disperser.

Les creatures sombres coururent au travers de la foule, semant la terreur, alors que Altum tenta de retenir Terces en place. Adohan quant a lui appela son dieu pour repousser ces aberrations de sur cette terre Sainte. Puis s’avança vers Terces pour frapper dans son torse a l’aide de sa mace. Gomric lui s’élança vers Terces en criant tout en faisant tournoyer sa hache qui le toucha en plein visage. Terces ricana après l’impact, puis se tourna vers Altum : Je savais que tu aimais ca proche et personnel. Puis s’immola, Altum et Adohan n’eurent pas le temps de s’éloigner suffisamment pour fuir l’attaque. Gomric réussi a éviter une partie de l’attaque. Tout autour d’eux, les combats faisaient rages, Iliara et Juliette tentaient de se battre contre les creatures, en meme temps, les Ames des personnes tombées un peu plus tot se relevaient en comme les autres creatures d’ombres qui parcouraient la salle. Adohan fit une courte prière de restauration, mais Terces s’approcha et absorba la restauration et lui infligea du dommage, mais Adohan n’arrêta pas, et refit une courte prière. Gomric se lança dans une rage se abattit sa hache encore et encore sur Terces, jusqu’à ce que ce dernier tombe au sol. De son cadavre inanimé, une voix feminine sortie : Tant que mon vaisseau sera present, je serai toujours présente!

Puis son cadavre s’effrita.

View
La tour de l'est

La nuit avait été éprouvante et au réveil nous sentions encore la pluie qui nou fouettait le visage. Le seul a sembler tenir bien droit est cet ivrogne de capitaine qui malgré la cuite légendaire d’hier, semble mieux que la moyenne de l’équipage. L’île a bien failli nous faire prisonniers pour toujours, mais nous ne somme pas pour autant libéré de son emprise. Nous avons un grave besoin de résine pour étanchéifié le bois de la coque et c’est pourquoi nous nous sommes lancés dans une seconde expédition sur cette sale île.

À la suite de Aida, nous nous sommes retrouvé loin de notre destination, la tour blanche. Le chemin se serait-il joué de nous? Plutôt, après s’être frotté à mère nature (des rats géants sorti d’un cadavres de créature à piques), nous avons fait la rencontre de Sigmur, un alchimiste qui ne semble pas avoir eu affaire à la civilisation depuis bien des années. Celui-ci habite avec de petites créatures que nous avons rencontrées lors de la première expédition. À mots couverts, Sigmur nous apprend que l’île est contrôlé par un dieu du mal pour lequel il travail.

N’étant pas un suppôt du mal lui-même, nous l’avons laissé vivant et il a accepté de ne pas révéler notre existence à ce dieu… Enfin, en échange de notre aide dans ses recherches. Il nous révèle aussi qu’une certaine créature gélatineuse pourrait bien faire office de résine pour réparer le bateau. La vaincre et la transporter s’avère être des défi auxquels nous allons devoir nous frotter éventuellement. Pour l’instant, nous nous somme mis en marche vers le les Mines du Nord, le lieu indiqué par Sigmur.

View
Le temple de Lamatshu

Les deux grandes portes s’ouvrent à l’intérieur du tunnel. Derrière les héros se dresse une terrifiante statue de Lamatsu et son autel. À l’ouverture des portes, deux Sinspawns foncent vers Darig et une quasit se tient de l’autre côté de la pièce.

erylium3.png
Le moine se débarrasse rapidement d’une des deux créatures qui l’assaille pendant que les autres tentent d’atteindre à distance la petite créature ailée sans succès. Voyant que la situation ne les avantage pas, la Quasit éveille un autre Sinspawn par la fontaine située au centre de la pièce et c’est Darig qui doit essuyer les attaques vicieuses de ces aberrations. Évidemment, Golbert avait préparé le coup en lui conférant une protection contre le mal. Pour sa part, Coliom réussi finalement à atteindre le petit démon, mais malheureusement, il semblerait que sa peau soit assez résistante aux attaques conventionnelles et qu’en plus elle possède un pouvoir de régénération! Cette dernière invoque alors une araignée des ténèbres pour venir l’assister. Pendant que Welur régénère le moine, la Quasit fit prendre de panique la moitié du groupe qui s’enfuit, poursuivi par l’araignée. Golbert et Darig sont les derniers toujours dans la pièce quand le moine tomba inconscient suite à une attaque. Le mage et la démone s’échangent alors plusieurs sorts sans succès et tel un combat entre un Metapod et un Magikarp. Ayant épuisé leur réserve quotidienne il semblerait que le combat n’ait plus d’issu! Coliom, Welur et Ameiko finirent par retrouver leur esprit et décidèrent de rebrousser chemin pour retrouver les autres. Ils doivent cependant contourner l’araignée et sa vision de l’aigle, mais cette dernière finie par s’évaporer, permettant aux héros de retourner à la salle. La Quasit pris la fuite, Welur remet sur pied Darig et le groupe en profite pour explorer la pièce. Ils apprennent que la fontaine est une puissante porte magique épuisable. Cette dernière semble sans fond, mais il semblerait qu’elle pourrait être purifié par de l’eau bénite si sa magie s’estompe. Suite à cela, les héros rebroussent chemin et retournent à Sandpoint.

Le groupe se sépare à l’auberge; Golbert va identifier en cachette un objet magique dans sa chambre, Coliom va déguster de bonnes bières à la table et Darig ainsi que Welur vont visiter le Père Xantus. Ces deux derniers échangent un peu avec le religieux sur ce qu’ils ont croisé au courant de la matinée, puis ils retournent à l’auberge où Welur ira calligraphier un parchemin. Après s’être vu refuser de prendre une bière de plus par Ameiko, Coliom décida à son tour d’aller voir le Père du village. Le magus se vida le cœur sur les terribles crimes qu’il a commis par le passé. La mort d’enfants (dont possiblement Cédrika Provencher) pèse sur sa conscience et il semble être fatigué de fuir cela par l’alcool. Le Père accueille les péchés de Coliom et lui raconta l’histoire du Dieu Origrom. Ce récit décrit une histoire semblable à celle de Coliom où l’orc se repentit avant de devenir le gardien de la porte des enfers. Après ce moment chargé en émotions, le magus rentra à l’auberge et tous allèrent se coucher avant d’inévitablement faire face à de nouveau mal!

View
Retour à Asator

La créature repartait au même moment que les portes de la Vambarde se refermaient. Le général du fort, leur dit de se diriger vers la baraque, car quelqu’un les attendait.

En entrant, ils aperçurent Cordelia, la jeune mage qui étudiait le phénomène qui se produisait depuis un certain temps. Ils discutèrent un peu pour décider de la prochaine action a faire. Ils décidèrent d’aller combattre la Wyverne. Mais au moment qu’ils voulurent partir, la porte s’ouvrit, le général entra.

- Bon, la Wyverne est partie, pouvez-vous m’expliquer ce qui se passe?

Altum et Gomric expliquèrent brièvement les derniers évènements. En parlant avec Cordelia, elle dit qu’ils devaient retourner rapidement vers Asator. Elle sortit alors une bougie et invita Emmanuel, Altum et Gomric a prendre la bougie. Gomric fit ses adieux a Alton , qui lui remit une enveloppe, Zaratal voulait le leur donner. Puis tout se mit a tourner dans un énergie de lumière, puis ils se retrouvèrent dans la maison de l’Ambassadrice.

Cordelia partit, leur laissant un peu d’espace. Altum décida d’aller parler a Emmanuel. Ce dernier était très confus, mais ils tentèrent de le calmer un peu. Ce dernier alla se coucher pour remettre ses idées en place. Après qu’il parte se coucher, Altum et Gomric ouvrit la lettre leur étant destiné.

Dans la lettre, Zataral leur disait merci de l’avoir accompagner dans ses moments difficiles, et il leur mentionna un cadeau qu’il leur faisait, deux armes. Ces deux armes avait été trouvé dans le lot de leurs armes lorsqu’ils tentaient de s’enfuir du campement. Un arc fait d’os noir, et une épée courte avec une lame noir.

Ils décidèrent ensuite d’aller se reposer un peu, mais ils préférèrent de faire des tours de gardes, Altum parti se coucher en premier. Après avoir dormi, Altum et Emmanuel discutèrent par rapport au prochain évènements important. Emmanuel ne semblait pas trop chaud a l’idée de devenir le prochain Empereur. Il décidèrent tous les deux de monter au haut de la maison pour voir ce qui se passait. Au Rez de chaussée, l’ambassade avait été placé comme un conseil de guerre, une carte était placée au centre d’une table montrant les dernières explosions. Altum entendait du bruit a l’extérieur, il regarda par la fenêtre, plusieurs banderoles étaient suspendus, et l’air semblait être festif. C’était pour la préparation de la fêtedu Dieu Garrick Célébration du premier Expansion de l’empire qui avait uni toute l’Ile d’Asator, lorsqu’ils réunirent également les tribus d’Orcs et Gobelins. Cette fête n’avait pas été célébrée depuis un bon moment.

Altum et Emmanuel regardèrent les préparations. Gomric finit par se réveiller plusieurs heures plus tard, il monta rejoindre les deux autres en haut. Gomric resta avec Emmanuel alors qu’Altum partit voir les autres pièces.

Emmanuel s’adressa a Gomric, le questionnant sur son opinion le concernant, et le fait qu’il deviendrait Empereur. Gomric tenta de le convaincre en lui expliquant sa situation. Le jeune héritier lui disait qu’il ne voyait pas comment un fils de pêcheurs pouvait avoir les qualités requises pour devenir Empereur. Gomric lui répondit qu’il y croirait s’il savait tout ce qu’il avait vécu depuis les derniers mois, passant de fils de forgeron a un guerrier tentant de sauver le monde… il ne croyait plus au coincidence, c’était le destin qui avait placé Emmanuel sur son chemin.

Pendant ce temps, Altum continuait de chercher au deuxième étage. Il déclancha un piège, mais l’évita de justesse, sur le mur de la pièce qu’il venait d’ouvrir il vit un plan avec plusieurs noms qui étaient reliés. Altum demanda de l’aide a Gomric pour remettre le piège en place. Puis Gomric retourna au red de chaussée, Cordelia entra peu de temps après, leur expliquant qu’Iliara reviendrait bientôt. Elle proposa d’aller chercher un prêtre pour des soins, et Gomric demanda d’aller chercher un de ses frères pour forger une nouvelle main, lorsqu’il mentionna le nom de sa famille, Cordelia porta sa main au visage :

- je n’avais pas fait l’association…. vos frères ont péris…. dans un incendie.

Illyara arriva peu de temps après cette conversation et leur expliqua les dernières choses s’étant produites. Leurs expliquant aussi que le changement d’empereur pourrait se faire en quelques semaines. Emmanuel sembla vraiment choqué dans tout ça :

- Et moi dans tout ça, je n’ai rien a dire?!

Altum escorta Emmanuel en dehors, mais essaya de le calmer en lui disant, qu’il était a son service. Mais sans trop de succès, Altum retourna ensuite auprès d’Iliara, elle demanda a Elrond d’expliquer ce qu’il avait vu, il expliqua qu’il avait organisé une offensive sur l’un des bastions des Cymex, avec les légionnaires scorpions et de ce qu’il avait vu dans les tunnels. Il leur donna d’autres informations : la créature qui contrôlait l’endroit, était féroce et aspirait l’énergie vital des gens, mais qu’elle avait une faille au niveau du thorax et éviter son jet de venin et ses morsures.

Cordelia arriva peu de temps après avec un prêtre agé, qui guérit les blessures de Gomric et Altum. Le père Xiantus, un prêtre d’Erastil travaillant dans un temple.

Cordelia expliqua que la créature qu’ils avaient combattu devant l’Ambassade, l’homme lion, était en fait l’un des Dieux, et qu’a ce moment ce n’était qu’une petite portion de sa puissance finale.

Iliana leur dit aussi, que le haut prêtre d’Erastil leur offrit des terres.
Et sur cette discussion, ils préparèrent le voyage vers les montagnes noires!

View
La tempête

Après une nuit tourmenté et après un combat contre des araignées, le groupe se retrouve affaibli. Particulièrement Aida qui a été grièvement blessé. À cela s’ajoute le fait qu’une tempête semble se diriger vers l’île Le groupe décide donc de retourner au campement principale histoire de panser ses plaies.

Après un retour d’expédition qui ne se fait pas sans risque, le groupe arrive au camp et trouve Elie Talandrian attaché à une croix. Ransau et Aida tente de la libérer, mais le capitaine s’y oppose. Elle serait une sorcière et aurait causé le naufrage sur l’île. Après une discussion tumultueuse avec plusieurs membres du campement, la supposé sorcière est libéré et ce malgré le désaccord de plusieurs membres de l’équipage. Élie avoue avoir été la cause du naufrage. Elle aurait agit à la suite de visions.

Alors qu’Élie est libérer, Vekn réussi à faire fonctionner sa machine à créer de l’eau au même moment qu’il se met à pleuvoir. Aida décide, donc de fabriquer un abris solide qui pourra braver la tempête. Le Kobold de son côté s’affaire à récupérer le plus d’eau de la tempête.

Une fois ces tâches accompli, Vekn envoie Aïda aller chercher des plantes serviront à fabriquer des parchemins de guérison. Alors qu’ils vaquent à leurs occupations, le groupe remarque que la mer commence à être plus mouvementé et menace d’emporter le bateau échoué. L’ensemble de l’équipage travaille afin d’ancrer solidement la bateau.

Ransau et Ali travaille d’arrache-pied avec le reste de l’équipage pour s’assurer de solidement ancrer le bateau sur la rive pour qu’il ne puisse pas être emporter. Vekn de son côté commence à démonter le bateau, se disant qu’il ne faudrait pas perdre une aussi grande quantité de matériaux.

De son côté, Aïda réussi à trouver les plantes, mais au même moment survient l’attaque par une mouche géante. Le combat est féroce et Aïda s’en sort in extremis. C’est alors qu’une seconde créature s’approche d’Aida, mais l’aventurier réussi à se cacher et retourner au campement sain et sauf avec les précieuses plantes, ainsi que la carcasse de son adversaire ailé.

Alors que la tempête redouble d’intensité, le campement décide de se réfugier dans la forêt en bordure de la plage. C’est à ce moment que Vekn trouve le capitaine ivre. Le kobold décide de sauver le capitaine, mais pas avant de fouiller la cabine pour trouver des objets précieux. Il trouve une bouteille de rhum pleine et une boite rempli d’or, d’argent et de pierre précieuse.

Contre toute attente, le bateau tiens bon la tempête. Une fois celle-ci passé, le groupe décide d’aller explorer la seconde tour à l’est et se prépare en conséquence.

View
Les catacombes
Journal de Golbert Eranicus Jr. : Les chroniques d’un génie flamboyant.

Sandpoint est un endroit intéressant depuis quelques jours. La ville est habituellement aussi vibrante d’énergie que sa mairesse ce qui, croyez-moi, n’est pas bien enlevant. Mes compagnons et moi avons courageusement pillé…ahum.. exploré la soufflerie remplie de gobelins. Les plus impétueux en ont pris pour leur rhume et l’ivrogne a visité le planché plus souvent que le marteau d’un forgeron rencontre le fer. Au final nous avons mis en lumière un gigantesque complot démoniaque. Lors de l’exploration de la soufflerie nous avons combattu un jeune elfe aux yeux bridés plutôt habile et sournois. Il aurait tué son père et enlevé sa sœur. Un problème de nobles plutôt classique quoi.

Suite à la libération de la jeune captive nous avons été convoqués par la mairesse. L’ascension vers le deuxième étage de son domicile semblait interminable. C’était comme regarder un escargot traverser le désert. Elle marchait si lentement. Elle nous a imploré à plusieurs reprises d’explorer les catacombes sous la soufflerie. Des forces infernales auraient pris possession des lieux et bla bla bla…dangers….panique généralisée…la routine. J’espère que ces démons sont mieux nantis que les gobelins du coin car ce n’est pas ainsi que Golbert Éranicus Jr. pourra financer la suite de ses aventures.

Nous partons explorer ces tunnels infestés de démons. Un grand magicien, un ivrogne et deux religieux torses nus qui partent affronter l’inconnu. Impossible d’imaginer ce qui pourrait mal tourner!

View
Veshaliat

Le réveil fut brutal, Altum, Gomric et Festral se réveillèrent attachés dans un campement ravagé par les combats. Gomric eu une vision lui disant de se diriger aux montagnes noires, avec un sentiment d’urgence. Au centre du campement, trois Velmars chantaient en transes autours du Wyvern alors que le général prononçait des paroles gutturales et les égorgea. Des flammes vertes entourèrent la créature alors qu’elle reprit vit. Le général se retourna vers le groupe attaché et s’adressa dans la langue commune avec difficulté :
- À qui appartient cette hache?
Avant même que Gomric puisse répondre, Altum se lança,
- C’est à moi.
- D’où vient ça magie? Répondit Vasehliat.
- Ça magie m’est inconnu.
Vasehliat coupa les liens d’Altum :
- Montre-moi ça magie.
- Elle ne m’a pas choisi. Mentionna Altum.
- C’est moi qui la manipule. Dit Gomric
À ce moment, Vasehliat trancha la main d’Altum qui se mit à crier.
- Ce n’est pas ce que j’ai demandé! Cria t’il.
Gomric le regarda avec un regard froid :
- Je n’ai aucune idée d’où vient sa magie, tout ce que je sais c’est que la personne qui la créé était un homme ordinaire et qu’il en a perdu la vie.
À ce moment, les velmars qui tentaient d’ouvrir la porte de la tour de Zataral, fit craquer la porte. Vasehliat se leva, dit quelques mots à un garde et se dirigea vers la tour, l’épée déjà en main. Gomric fit un saut et se leva, courant vers le garde qui s’apprêtait à frapper Altum qui criait, bousculant légèrement le garde, donnant le temps à Altum d’éviter l’attaque qui se mit à courir vers les armes. Gomric attrapa le Velmar qui se débattit et qui tenta de le frapper avec ses poings. Finalement il lacha sa prise pour prendre la lance du Velmar et lui planta dans le torse. Alors que Gomric se dirageait vers les armes également pour se détacher, il aperçut Emmanuel, ainsi qu’Alton descendre du haut de la tour, au même moment, un cri retendit de la tour, un combat faisait rage Vasehliat combattait contre une créature avec une peau d’écorce. Le groupe fuit tout en essayant de rester discret, Gomric prit Vestral sur ses épaules, toujours inconscient. Malgré tous leur efforts, Vaselhiat les repéra et envoya un de ses soldats, et siffla pour attirer son Wyvern.
Ils se dirigèrent dans la forêt, suivant Gomric qui était à la tête, mais rapidement Alton et Emmanuel le dépassèrent, le velmars toujours au trousse, Gomric s’arrêta avec Altum, et cria à Emmanuel : « Ma HACHE! », qui lui lança.
Il se retourna et frappa de toute ses forces sur la créature qui s’approchait et reçu de plein fouet la lance de ce dernier qui lui transperça le torse. Gomric tomba au sol de même que le velmar. Altum dissimula Vestral ainsi que Gomric, puis se cacha, attendant que le Wyvern ainsi que son cavalier passent. L’attente fut longue, car le cavalier faisait plusieurs rondes par-dessus la forêt. Le groupe se déplaça dans la forêt discrètement jusqu’à la lisière de la forêt. Vestral quant à lui quitta le groupe pour accomplir sa mission : tuer le général.

Ils attendirent à cet endroit le temps de récupérer un peu du combat, ils entendirent pendant un bon moment, que la nuit tombe. Ils partirent alors que la nuit était bien entamée, ils tentèrent de rejoindre la Vambarde, mais sur le chemin, Emmanuel trébucha et lacha un cri de surprise. Une masse sombre fondit sur lui, alors qu’Altum se plaçait devant pour le protéger, il aperçut la Wyvern qui tenta de le mordre, mais manqua de justesse, puis le frappa de sa queue. Gomric saisit sa hache et accourut pour aider son confrère, mais se fit saisir dans la gueule de ce dernier et se fit mordre, pris au piège. Altum lança une bombe fumigène au sol et cria : Fuyez! Alors qu’Alton utilisa une de ses cordes pour emmêler les pattes du monstre qui tomba au sol. Gomric réussi à se défaire de sa prise, mais avait trop de difficulté pour se déplacer. Altum fit plusieurs images de lui-même et aida Gomric à se diriger vers le fort. En s’approchant, ils entendirent la créature hurler de colère et aperçurent des archers au sommet des rempart, arcs tendus, prêt à décocher leurs flèches sur la créature ailé. Ils entrèrent par la porte qui se referma aussitôt, en entendant la créature freiné son élan et prendre son envol dans le ciel.

View
Souflerie

Journal de Bord de Coliom Nalmos
Jour 456 à Sand Point
Non, mais quel mal de tête… plus jamais je ne prendrai d’hydromel. Je me dirigeai au Rusty Dragon pour rejoindre mes compagnons. Encore un brin éméché, je vois la petite hafling, Bethana, séduisante petite créature… qui pleurait. Elle me raconte ce qui se passe entre Ameiko et son père et… j’ai perdu un brin de la conversation dû à un dégobillage de ma part. Elle me dit que mes 3 comparses sont partis à la soufflerie de la ville.
À mon arrivée, Darig, Welur et Golbert Eranicus Jr. Se tiennent debout dans une scène ignoble où on retrouve des goblins dont un qui s’amuse avec le verre en fusion. On peut remarquer un amas de verre où il semble avoir… un corps à l’intérieur !!! Le vieil elfe quoi qu’un peu fou, se montre astucieux en endormant avec sa magie 4 gobelins. Darig et Welur tente de s’occuper des autres gobelins. Comble de malchance, Welur casse son arbalète, et doit donc sur tourner vers sa magie curative. De mon côté, j’essaye de faire tomber un réservoir sur les gobelins endormis. Darig se montre toujours aussi efficace avec son art, écrasant quelques gobelins. Un réussit à s’enfuir. Soudainement, un être surgit derrière nous. La prochaine partie m’a été racontée puisque l’inconnu me fit perdre conscience après une salve de coups brutaux. Darig, Welur et Golbert essaya de l’affronter, mais le guerrier faisait preuve d’une agilité comme on en a peu vu. Suite à certains dégats, il décida de s’enfuir pour aller dans les étages inférieurs de l’usine. Darig, dans tout son désir de prouver sa valeur, courra après notre assaillant… pour se faire piéger et fut mis hors combat.

Nous décidâmes de passer par un autre chemin, où nous avons pu voir certains pièges… mais pourquoi dans une soufflerie?? Bref, à un certain moment nous nous rapprochions du guerrier. Malgré mon sort qui rend le sol glissant, l’inconnu dans toute son agilité évita ce sort. Nous disputâmes un combat acharné où les 2 parties sortirent blessés… Juste blessé pour notre ennemi, qui malgré les blessures graves et la défiguration, réussit à s’enfuir. Après que Welur nous prodigua ses sorts de guérison, nous fimes la rencontre d’Ameiko où nous lui demandâmes certains éclaircissements…à la suite de quoi l’inconnu n’était plus inconnu… mais bien le frère de la tenancière. En posant des questions, Golbert se rendit compte que le pauvre homme dans l’amas de verre était le père d’Amaiko…. Commet un fils peut en venir à cela…. De plus, nous nous interrogeâmes sur les différents tunnels sous l’usine, car il sembla y en avoir un nombre incalculable et surtout assez profond… assez profond pour être une bonne façon de faire rentrer des gobelins dans la ville.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.