Le secret des montagnes noires

L'espion de l'inquisition

Podror et Celie viennent d’entrer dans l’auberge alors que la ville s’éveille. Podror présente Celie en tant que “Matria”, une aventurière qu’il a rencontré par hasard dans la ville.

Altum remarque un mouvement sur un toit. Ça semble être une personne qui espionne l’auberge. Le groupe monte donc se cacher dans une chambre.

Il est découvert que l’arc à Gomric et l’épée à Altum sont des artéfacts!
Altum est sûr que “l’espion” est attiré par ces artéfacts. Il est donc décidé de laisser ces objets à l’intérieur et partir discrètement à la poursuite de l‘espion. Matria utilise une magie d’invisibilité très puissante sur Gomrick, Altum et Podror.

Gomric se sert de son sens de l’observation légendaire pour suivre les traces de l’espion. Ceci mène les trois amis à une autre auberge. Altum entre pendant que Podror et Gomric observent par la fenêtre. Ces derniers remarquent une petite porte secrète qui s’est ouverte et refermée. Ils font tout de suite le tour de la bâtisse. Alors que Altum discute avec l’aubergiste.

Gomrick et Podror découvrent une petite créature camouflée dans une grosse cape. Gomrick l’attrape et le ramène à l’auberge #1 pour l’interroger.

C’est Altum, Podror et “Matria” qui l’interroge. Alors que le goblin (l’espion) va avouer qui il suit, Matria endors Altum. Ensuite, Podror et Matria élaborent un plan pour tuer le goblin. Au moment où Matria fait un sort de destruction puissant sur le goblin, les autres compagnons viennent voir ce qui se passe.

Gomric remarque un élément qui ne fonctionne pas dans l’histoire des deux sorciers : La dague attachée à la botte de l’espion. Cependant, ces derniers ont l’air persuadés de leur version des faits.

Podror explique à Celie (Matria) qu’il a rencontré un sphinx et que ce dernier lui a dit qu’il trouverait ce qu’il cherche s’il suit Altum et Gomrick dans leurs quêtes. Celie décide de quitter le groupe pendant la nuit pour éviter les problèmes et ruiner les chances de Podror de trouver le coeur d’Asator. Mais avant de partir, elle lui donne une pierre magique et par le fait même, un partir de ses forces.

View
Magnimar partie 2
Journal de Coliom Nalmos 4

Après avoir discuté au père Samuel au sujet de ce qui se trame à Sandpoint, il nous dirige vers un de ses disciples, Kanan. Ce jeune homme nous a fait part d’une menace de géant, soit à une semaine de voyage d’ici… une semaine qui pourrait nous être bien utile pour d’autre chose. Zurgra semblait affecté par cette offre… bref.Devant les tâches que nous devons faire à Magnimar, nous mettons cette quête de côté pour l’instant.

Après nous être rendu à la baraque pour avoir droit à notre argent résultant de nos exploits à Tossletop, pour n’avoir droit qu’à des gardes suspicieux à notre égard. Par la suite, Welur décide d’aller vers le temple de Ganesh et le reste de la compagnie d’aller à l’auberge des 3 couteaux. Devant le temple de son dieu, Welur a été déstabilisé par la grande somptuosité des lieux, étant donné que Ganesh prône la pauvreté de ses apôtres. Il fit la rencontre du grand prêtre Ailmer Norhice, parlant des ténèbres qui approche autour de la région sainte de Ganesh. Malgré de nombreuses tentatives, Welur a du se contenter de refus… devant un manque de preuve, le prêtre refusant de l’aider.

À notre arrivée à l’auberge, nous tombons sur le guide. Zugra demande à celui-ci s’il y a des endroits pour faire des combats… ce à quoi il répond que certes, mais comme d’habitude il demande une rémunération… maudit voleur. Ce que Zurgra fait pendant qu’Eranicus semble apprécié cet endroit bruyant et ooo combien désagréable. Après avoir entendu l’offre de Zugra et sans surpris, décide d’être le manager de ce combattant…. Nous aurons tout vu. De mon côté, je demande où se trouve le meilleur bordel ce à quoi le guide me répond le bouc à Kay… en fait ce n’est seulement une diversion pour me rendre à l’académie, car notre problème de lycanthropie m’inquiète au plus haut, tout le contraire des autres.

Le guide amena Eranicus et Zurgra dans les bas fonds de la ville. Après négociation entre le ‘’manager’’ et le responsable du spectacle, Zurgra affronta la préférée du public, Célia. Après des erreurs en début de combat qui fit du dommage, Zurgra assona un coup destructeur à son adversaire. Malgré les graves blessures subies, elle mit notre camarade hors de combat…avant de perdre elle-même conscience. Eranicus, malgré la perte de l’argent a semblé apprécier le tout.

De mon côté, après avoir été retardé par une employée au combien mégère, je me suis rendu à la bibliothèque… où j’ai regretté mon choix de ne pas demander l’aide de celle-ci.. Car ça m’a pris la nuit pour trouver un livre portant sur le wolfbane… dans une langue que je ne connais pas… je l’ai recopié en espérant qu’un de mes confrères aventuriers puisse la déchiffrer…

À son retour à l’auberge, Welur a dû pratique des sorts de guérison sur le gros bêtas d’orc tandis que qu’Eranicus tomba au combat… trop assommé par sa soirée endiablée. Le lendemain, Welur nous fait part d’information importante décernant Skin Saw. Il aurait été un ancien général de l’armée de Magnimar il y a deux cents ans. Il aurait accusé de crime de guerre… et pendant que nous discutons et que je leur montre ce que j’ai trouvé, une vision du passée prend vie devant mes yeux lorsque je vois un de mes anciens compagnons de combat….

View
Les premiers pas dans la nature

Le début d’une grande aventure d’un étrange quatuor pris racine dans la ville d’Harrembourg. En effet, Zara, une elfe druïde, Ida Skov, une humaine «garde-forestière», Grimorak Dragonborn, un samuraï demi-orc et Jadyr, un prêtre oread allèrent à la rencontre de Valias Ottoren; le chancelier du comte électeur Richtofen. Valias arriva après le groupe à l’auberge et il leur expliqua le contrat dans lequel les aventuriers vont s’engager. Ce contrat explique que pour chaque hectare cartographié dans la région des terres perdues, une somme de cent pièces d’or sera remise. De plus, le conte compensera monétairement pour chaque créature nuisible abattue sur présentation de preuve. Évidemment tout cela doit se faire dans le respect des autres équipes d’aventuriers qui auront les mêmes tâches que ce quatuor. Le but derrière tout cela est bien entendu politique. Le comte électeur Richtofen désire un plus grand territoire dans le but de se faire valoir comme possible futur gouverneur de la région. Il tente par le fait même d’agrandir son territoire vers ces terres perdues. Ces dernières sont des terres qui ne sont sous aucune gouverne depuis longtemps, mais où certains regroupements habitent toujours. La marche pour les atteindre sera longue, mais les aventuriers savent qu’il y aura un petit poste de traite de l’autre côté du pont qui marque le début des terres perdues.

Au bout de deux mois, le groupe atteint enfin le pont. La marche fut plus ardue que prévu et l’occasion allait être idéale pour faire un petit arrêt au poste de traite. Le groupe pénétra à l’intérieur de l’enceinte de ce poste et il y vit un homme qui réparait la toiture. Les aventuriers l’interpellèrent et ce dernier se présenta à eux comme le responsable de l’endroit avec sa femme et leur fils. L’homme prit le temps de leur fournir quelques informations sur la région, notamment sur le groupement de gobelins qui ferait un «retour au source» non loin d’ici. Après avoir pris le temps de s’installer dans l’auberge, les quatre compagnons allèrent donner un coup de main aux propriétaires de l’endroit pour les petits travaux. Tout à coup, des bruits de sabots se firent entendre au loin. Quatre cavaliers entrèrent dans le poste de traite et c’est une femme humaine qui commença à s’adresser à l’aubergiste sur un ton agressif. Elle réclame que ce dernier lui verse un paiement plus hâtivement que prévu et la menace s’il souhaite ne pas payer. C’est alors que Grimorak s’avança vers l’homme qui lui dit de ne pas se mêler de cela. À cet instant, Zara intervient en intimidant les bandits. Ces derniers finirent par quitter, ébranler de voir que des gens se portent à la défense de l’aubergiste, mais ils avertissent qu’ils seront de retour le lendemain pour réclamer leur dû. L’homme regarda et leur groupe et leur fit savoir que même si le geste est apprécié, il a peur que cela envenime la situation. Il leur exige d’être présent le lendemain quand les bandits repasseront pour que les aventuriers puissent se faire passer pour des gardes du poste de traite. Les compagnons prirent donc le restant de la journée pour se préparer à la rencontre qui aura lieu demain.

Très tôt à leur réveil, les quatre aventuriers terminèrent leur préparatif pour l’arrivée des bandits. Ils remarquèrent que le propriétaire des lieux était déjà à l’extérieur en train de fortifier les portes. Cela changea un peu le plan, mais le groupe s’adapta à cette nouvelle réalité. Ida, arc à la main, et Zara se dressèrent sur la palissade tandis que Jadyr et Grimorak se tiennent derrière la porte. Les bandits finissent par se pointer et ils sont plus nombreux que la veille. Zara les aborda de façon très courtoise cette fois-ci en leur expliquant qu’ils s’étaient engager qu’à n’engranger des revenus du poste de traite qu’une fois par mois. Si cela n’est plus le cas, il y aurait un risque que les propriétaires du poste finissent par n’avoir plus un sou et donc il n’y aurait plus aucun avantage financier pour eux. Visiblement ébranlée, la femme bandit acquiesça à cette demande en rappelant qu’ils seront de retour à la fin du mois et que le groupe venait de se faire des ennemis. Le propriétaire des lieux les remercia de leur intervention et les aventuriers décidèrent de suivre la piste des gobelins puisqu’il était encore tôt dans la journée.

Après quelques heures à se promener dans un champ aux hautes pousses, le groupe vit enfin des traces de pas. Selon Ida, une créature qui n’est pas animale semble suivre ou pourchasser un groupe de gobelins. Les aventuriers prirent donc cette piste en étant aux aguets. Éventuellement, les traces de la créature quittèrent celles des gobelins alors qu’un camp d’une dizaine de tente se dresse devant le groupe. Les aventuriers comprirent rapidement qu’ils ne pourraient pas entrer en communication avec les gobelins et ces derniers commencent à montrer des signes d’hostilité. C’est alors que Zara lança un sort de fumée obscure pour qu’ils restent à couvert des tirs gobelins. Jadyr avança tout de même vers eux en essayant de leur faire comprendre qu’ils veulent juste discuter avec eux. Ida se faufila le long du village et lorsque Zara vint la rejoindre, elle remarqua la créature qu’ils traquèrent. Une grande fourrure noire et des yeux perçants sont donc à proximités des deux guerrières. Grimorak alla porter une couverture à Jadyr, mais rapidement les deux comprirent que cela ne mènerait à rien et que le camp de gobelins est trop nombreux pour l’attaquer. Les quatre se replièrent donc et Zara expliqua aux autres ce qu’elle venait de voir. Le groupe décida donc de s’installer près du lieu de rencontre avec les gobelins pour pouvoir commencer à se reposer le plus tôt possible puisque la créature risque d’attaquer à la tombée de la nuit. Les premières heures des tours de garde se passèrent bien et éventuellement des gobelins décidèrent de venir observer passivement ce qui se passe puisque le groupe alluma un feu. Environ une heure après la fin de la méditation à Zara, cette dernière ressenti le sol bougé tout près d’elle. Grimorak et elle décidèrent donc de réveiller les autres puisqu’au même moment une créature avec le regard perçant et une fourrure noire sortie de derrière les herbes!

View
L'avancée des cimex

Les aventuriers sont sur la place publique, entouré par des troupes d’Érastil qui courait dans tout les sens pour préparer le siège. Vass et Altum remarquèrent la présence d’inquisiteurs d’Érastil. Podror donne une pierre à Gomric. Cette pierre lui permettra de le retrouver grâce à un sort.

Tout le groupe, excepté Podror et Vass rejoignirent le conseil de guerre. 7 personnes étaient présentes autour de la table, John Raines, Elrond, Salliandre, la grande inquisitrice, Assalianne Hotis, la soeur d’Altum, Sorvok Hotis, son père, et deux lieutenants d’Érastil. La soeur d’Altum les accueillit. Elle était maintenant second lieutenant de la 3ième division de l’inquisition d’Erastil. Elle expliqua à son frère que les inquisiteur étaient présent due a une grande source de magies puissantes dans l’armée ennemie.

La réunion de guerre s’interrompit pour entendre le groupe d’aventuriers. Ces derniers expliquent leur quête, celle de détruire Léo. Certains membres présents avouèrent avoir déjà rencontré une créature ressemblant à sa destruction, mais ils ont dû fuire. Un autre explique que tous les éclaireurs sont morts ou capturés.

John Raines donne curieusement son appuie à Altum, Gomrick et Alessandro pour leur mission alors que la grande inquisitrice est difficile à convaincre. Toutefois, le conseil tranche en leur faveur, mais ils doivent faire tout d’abord faire un plan plus complexe.

John Raines propose de les aider à se faufiler discrètement dans le trou d’où les Cimex viennent. Ils ont ensuite une grande discussion tactique. Ils concluent aussi que l’explosion qui résultera de la destruction de Léo sera d’une gigantesque ampleur.

Podror se sépare de Vass pour s’adonner à un rituel magique lui permettant de communiquer avec sa mentor, Célie, puisqu’il a senti sa présence. Il réussit mais il apprend qu’elle est captive de l’inquisition. Elle semble aussi très déçue que Podror n’ait toujours pas retrouver l’objet de sa quête. Néanmoins, il se lance à sa rescousse.

Après deux heure de recherche, il trouve un bûcher en train d’être installé, mais aucune trace de Célie. Podror décide d’aller chercher l’aide de Vass, mais il ne le retrouve pas à l’auberge. Il retourne près du bûcher pour découvrir des indices sur la position de Célie.

Il charme magiquement un garde pour lui demander où est la sorcière. Il découvre qu’elle est dans l’étable. Arrivant là, il utilise sa magie pour masquer la lumière dans l’étable. Il endors ensuite un des gardes puis libère Célie qui endort l’autre garde. Ils se sauvent ensuite ensemble. Ils se dirigent à l’auberge.

Altum, Gomrick et Alessandro retournent à l’auberge mais n’y retrouve pas leurs deux compagnons, Vass et Podror. Ils décident de passer le reste de la nuit à l’auberge.
Vass arrive un peu avant Podror et Célie qui a l’allure d’une jeune femme aventurière.

View
Magnimar

Le réveil allait avoir un goût différent ce matin. C’était celui qui signalait le départ des héros de Sandpoint vers Magnimar. Plus de quinze jours s’est écoulé depuis leur fortuite rencontre et leurs péripéties. Avant de quitter le village, le groupe rejoint le père Zantus dans les tunnels sous la fonderie pour avoir davantage de réponse quant à la lycanthropie et les morsures qu’ont subis Welur, Zhurgra et Coliom. Le père Xantus semblait extrêmement épuisé et il expliqua aux héros que s’il cessait ses efforts, la fontaine allait regagner de la puissance. Il semblerait justement que la fontaine gagne en puissance à chaque fois qu’un acte violent est posé dans la région comme les meurtres des civils de seconde main. Le groupe demanda au père comment ils peuvent l’aider et ce dernier leur demanda de parler au père Samuel de l’ordre d’ Efram pour qu’il vienne l’aider. En ce qui à trait les morsures, le père n’est pas expert en la matière, mais il sait qu’à l’ordre d’Iliara les héros pourront trouver davantage de réponse. Pendant ce temps, sûrement ennuyé par des phrases contenant plus de cinq mots, Zhurgra bu l’eau de la fontaine ce qui lui fit ressentir une colère qu’il arriva à maîtriser. Cependant, frustré de la situation, il frappé de toute ses forces avec son imposant katana sur la fontaine. Les éclats de sa lame ancestrale tombèrent dans l’eau de la fontaine sous un tonnerre bruyant. Welur tenta d’aller récupérer les fragments de la lame, mais il succombe à la rage ce qui le fit frapper Zhurgra en plein visage avant que ce dernier l’immobilise au sol le temps que le prêtre revienne à lui. Un peu embarrassé de la situation, Welur aida le père Xantus avec sa protection conférée par Gañesh et ce dernier réussi à ramasser les morceaux métalliques du katana de Zhurgra. Le groupe ressorti des catacombes avant de passer voir le sheriff pour leur annoncer leur départ et enfin quitter le village de Sandpoint. Même s’ils laissèrent derrière eux les fameux demi-orcs éboueurs et l’arbalète répétitive de feu, chacun emporta avec lui de nombreux souvenirs!

La route fut relativement aisée et le groupe ne rencontra pas d’embuche. Welur en profita pour réparer magiquement le katana de Zhurgra lors de la seconde journée. Au milieu du troisième jour, le groupe est enfin devant l’enceinte de la cité état. Dès qu’il pénètre, un guide du nom de X les aborda. Ce dernier offrit aux aventuriers de les guider en échange de quelques pièces. Leur premier arrêt allait être au temple d’Iliara. En se rendant au lieu saint, les héros de Sandpoint apprirent notamment qu’Aldern Foxglove habite dans le quartier bourgeois. Lorsqu’ils firent arriver à destination, les aventuriers entrèrent dans le majestueux et imposant temple d’Iliara où ils firent abordés par une sœur. Devant l’ampleur de la requête, cette dernière les dirigea directement à la prêtresse Isabelle. En entrant dans son bureau, les héros remarquèrent les deux masses, une de glace et l’autre de feu, accrochées sur son mur. Welur lui remis le livre du bestiaire de Lamastuh et cette dernière les remercia et leur expliqua que si quelqu’un venait à le lire, cette personne pourrait se transformer en une créature monstrueuse. Malheureusement, Bertrand Baltazar Berecus le 5e a déjà lu le livre. Elle fut également ébranlée par la nouvelle des catacombes découvertes à Sandpoint et elle dit au groupe qu’elle allait voyager à Sandpoint pour voir quelle aide elle pourrait amener. Pour ce qui est de la lycanthropie, elle mit en garde le groupe qu’elle ne devait pas apprendre qu’un loup-garou a sévi dans la région. Elle expliqua que seulement une magie très puissante pouvait venir à bout de cela, mais que les herbes nommées Wolfbane pourrait aider dans cette situation. La prochaine pleine lune est environ dans une semaine…

En ressortant du temple, les héros se dirigèrent vers celui d’Efram pour parler avec le père Samuel. Ce temple est bien plus modeste que celui d’Iliara, mais l’aspect militaire y est bien plus présent. Le groupe aborda un duo de croyants dont le père Samuel qui les invita dans son bureau pour discuter d’un tel sujet. Tout comme la grande prêtresse d’Iliara, le père Samuel accepta de voyager pour aller à l’aide du père Xantus. Il laissa aller les héros vers l’autre prêtre, l’apprenti du père Samuel, puisque ce dernier aura une requête pour eux!!!

View
La fuite d'Érastil

Avant de partir pour le front, Altum décida de faire le tour de la ville pour s’assurer qu’il n’y aie aucune trace de “La Guild”. Durant sa tournée, il découvrit une taverne qu’il reconnut rapidement comme étant un repaire pour les personnes échappant au loi. Il y appris que la guilde était présente dans la ville depuis 8 ou 9 mois.
De son côté Gomric décida d’attendre à l’auberge tout en s’assurant que personne n’étais à sa recherche. L’aubergiste lui confirma rapidement que personne n’était venu pour le retrouver. Alessandro, occupé à polir une pièce de la lame d’une ancienne faux, expliqua à Gomric l’histoire de cette relique.
Podror tant qu’à lui décida de s’isoler dans une ruelle peu invitante pour pratiquer une fois le rituel avec une craie. Il dessina ensuite un grand dessin de son compagnon Gomric et la créature étrange de son cauchemar.

Les compagnons se rejoignant finalement tous à l’auberge, ils décidèrent de partir vers le front avant la nuit. Ils prirent un autre chemin avant de quitter la ville pour brouiller leurs pistes et Gomric rejoint le groupe en dehors de la ville pour passer inaperçu.

Sur la route, le groupe vit à l’horizon une armée qui semblait revenir vers la ville. Il fut décida qu’Altum et Alessandro irais parler au commandant de l’armée qui portait les effigies d’Érastil tandis que Gomric, Podror et Vass marcheraient vers le nord pour éviter l’armée.

Vass fit un sort permettant de voir Altum et Alexandro à travers un chaudron rempli d’eau.
Altum reconnut plusieurs personnes dont son PÈRE qui semble être le plus haut gradé à l’instant! Il y a aussi un elfe nommé Elrond accompagné d’une hyène et un homme que Gomric reconnut comme étant John Raines.
Cet homme qui était mort depuis des mois et qui avait alors été relevé en mort-vivant.

Altum expliqua à son père qu’il etait en mission. Celui-ci fut très étonné de voir son fils. Il indiqua à son fils que le temps pressait et que, s’il voulait avoir des informations, il devait revenir à la ville avec lui.

Le groupe décidèrent donc de rester dans l’arrière garde et de retourner vers la ville. Altum remarqua au loin énormément de mouvement derrière l’armée accompagné de créatures ailées.

Gomric raconte comment John Raines s’était fait tuer par une liche et, soudainement, Vass devint très inquiet et insiste pour éliminer cette liche le plus tôt possible.

View
La route vers Léo

Gomric venait tout juste d’essayer d’éviter une boule de feu qui se dirigeait vers lui, mais aussi surprenant soit-il, rien n’arriva. Podror toujours endormi au sol, était en train d’explorer un monde cauchemardesque et pu percevoir au loin, une créature énorme d’une allure de femme avec des ailes. Il sentit quelque chose d’étrange à l’intérieur. Après un court moment, il put comprendre le sentiment qu’il ressentait, une voix à l’intérieur qui lui chuchotait d’abandonner, de se laisser faire. L’Oni quant à lui, ne sembla pas attaquer, mais demanda au groupe de se rendre à la guilde au lieu de tenter de se défendre. Gomric accouru vers l’Oni et le frappa au torse, au même moment l’oni agrippa le bras de son assaillant, une gelé verte commença à couvrir son corps. À ce moment, Altum arriva au côté de Gomric pour attaquer l’oni, mais il put constater que ses plaies commençaient à se refermer. Gomric voyant cela, il frappa de plein fouet la créature, envoyant du sang sur Altum. Ce dernier sortit une seconde lame, et aider de ses deux armes, plongeant l’une de ses armes dans le bas du ventre, et à l’aide de sa seconde lame, l’éventra. L’Oni s’effondra au sol, ses entrailles couvrant le sol.

Gomric appela Vas à son secours, voyant toujours la gelé qui montait sur son bras et sentant toutes ses forces le quitter. Vas accouru vers lui et sortit un parchemin puis, lui lança un cône de glace vers lui. Gomric sous le choc tomba au sol, mais la forme gélatineuse, se figea et tomba. Alessandro appela Vas à son tour, regardant Podror dont la peau avait complètement changé de couleur, laissant une couleur violacée. Après quelques minutes, il reprit une couleur naturelle. Alessandro sous le choc de la vision de la femme ailées, et de Podror, commençait à se questionner dans la mission complexe dans laquelle il venait de s’embarquer. Ils discutèrent concernant la situation, et décidèrent d’aller un peu en retrait du village pour passer la nuit. Ils s’installèrent pour la nuit. La nuit se passa sans encombre, mais Gomric se sentait toujours épuisé, alors Altum partit dans le village pour aller voir le chef des Cavaliers d’AO, pour les avertir qu’ils partiraient vers la ville de Vallad, pour trouver un prêtre pour aider Gomric.

Le voyage fut pénible et long, marchant pour la plupart, les compagnons furent ralentis par Gomric qui était toujours épuisé. Ils arrivèrent finalement près de la ville de Vallad, ils furent choqués par le contraste de cette ville, comparé à Asator. Les maisons décrépis, sombres, et peu fréquenté l’opposé total de la ville lumineuse d’Asator. En arrivant aux portes, ils demandèrent leur chemin à des gardes, et les directions pour se rendre au Griffon Rouge. En se dirigeant vers l’auberge, ils purent constater qu’il y avait un nombre d’hommes en age de se battre très limité, laissant comprendre qu’il y avait eu une conscription récente. Dans l’auberge, et demanda s’il avait reçu un message. L’aubergiste lui tendit une missive. Le message, signé par Xiantus, mentionnait qu’ils partaient d’Asator et allait arriver dans 10 jours.

Pour pouvoir accomplir leur mission à combattre Leo, ils décidèrent d’aller chercher deux émeraudes pour compléter le rituel de dissociation des avatars et de se diriger vers le secteur des temples pour guérir le mal qui ne semblait ne pas quitter Gomric. Le Prêtre du temple fit un sort de Récupération et Gomric fut guéri assez rapidement. Ils quittèrent donc et Podror fit un sort pour localiser une émeraude de bonne dimension. Ce qu’il trouva rapidement. Ils arrivèrent finalement au commerce, ou ils tentèrent de négocier avec le marchand. Podror charma le marchand pour l’aider lors de la négociation du paiement des deux émeraudes, avec l’entente d’aller chercher la seconde le lendemain.

View
L'asile
Journal de Golbert Éranicus Jr. Chapitre 374: Le crime ne paie pas, la justice non plus.

Sandpoint est un lieu plutôt surprenant. Depuis mon arrivée en ces lieux, j’ai pu observer et surtout participer à de nombreuses situations divertissantes. Des complots meurtriers, des attaques de gobelins, des ruines démoniaques, une mairesse qui est vraisemblablement tenue en vie par de la nécromancie et j’en passe. Cependant, je dois avouer que cet endroit commence à me lasser. C’est pourquoi j’ai pris une entente avec mes compagnons. Une fois que le mystère de l’homme-poisson meurtrier qui décime la population locale sera élucidé par mon génie incontestable, nous partirons pour Magnimar.

J’ai laissé notre prêtre Welur jouer à l’apprenti détective afin d’assouvir sa soif de justice, mais j’étais plutôt pressé de trouver un malotru louche et facilement incriminable afin de quitter rapidement la région. Ma mémoire infaillible m’a rappelé une rumeur relatant un pervers sexuel qui agressait ses victimes le long de la rivière où les meurtres ont eu lieu. Il réside dans un asile à quelques heures de marche du Sandpoint. Le trajet fut tranquille et sans histoires. Notre mission est plutôt simple, interroger le pervers, l’incriminer, puis baigner une fois encore dans la gloire versée sur les héros de Sandpoint.

L’asile est un endroit très cossu. À croire que les fous pondent des œufs en or. La simple qualité des matériaux utilisés dans la conception de ce bâtiment nous a rendus suspicieux. Nous avons pénétré poliment dans l’édifice luxueux avant d’être sauvagement attaqués par deux créatures malignes et violentes. Coliom a été le premier à se faire assaillir. J’aurais préféré user de diplomatie mais Welur s’est empressé de crier : tuez ces viles créatures pour la gloire de Ganesh!!. Des créatures humanoïdes nous ont aussi attaqués de dos et ont réussi à blesser trois de mes compagnons. Une belle trace de morsure bien visible sur le torse de Welur m’a permis de lui rappeler que la nudité n’est pas un atout au combat. Nous avons bien sûr triomphé rapidement et j’ai enfin pu user de ma légendaire diplomatie sur le maitre des lieux.

L’endroit était littéralement infesté de zombies. Un peu comme Sandpoint finalement, en plus luxueux. Ces créatures sont la création d’un partenaire du propriétaire de l’asile. Ce nécromancien finance l’asile en échange de cadavre de fous qui n’ont par survécu aux traitements. Nous avons exploré les quartiers du Nécromancien qui avait malheureusement quitté pour Magnimar quelques jours auparavant. J’ai perquisitionné certaines pièces à conviction intéressantes pendant que mes compagnons ont continué d’interroger le tenancier. Il semblerait que la lycanthropie affecte certains fous et plusieurs créatures aux alentours. Des créatures comme celle qui nous ont attaqués et mordu. Oh…intéressant.
Le nécromancien est un serviteur du dieu porc-épic ce qui fait de lui notre suspect numéro 1. Nous sommes repartis sans interroger le pervers lycanthrope. Bien qu’il fût notre suspect numéro un et la raison principale de notre visite à l’asile. Peu importe, le nécromancien fera l’affaire en tant qu’individu louche. Enfin, nous pouvons quitter ce lieu maudit et retourner à la civilisation. Adieu, Sandpoint, bonjour Magnimar!

View
Les meurtres de Sandpoint

Nos héros de Sandpoint, ont été interpellés très tôt par le shérif. Il les conduit à la scierie de Sandpoint. L’odeur de la mort planait dans le bâtiment. Deux cadavres gisaient sur le sol, les deux en très mauvais état. Un symbole, ressemblant fortement à celui de l’amulette de Nualia.

Après plusieurs recherches infructueuses, nos héros découvrirent une hache teintée d’un liquide nauséabond. Welur reconnut l’odeur provenant d’une créature mort-vivante. Après de nombreuses explorations aux alentours de la scierie où le crime fut comis, nos héros ne trouvèrent pas vraiment de plus amples indices. Ils observèrent des traces venant de la rivière, mais pas vraiment d’indice d’où provenait la créature.

Après une courte enquête dans deux autres endroit ou ont été retrouvé des personne assassiner, rien de concluant n’apparut aux aventurier. Il savait que la créature était une sorte de ghoule selon les informations qu’ils réussirent à trouver.

Finalement, c’est Golbert qui se rappela d’une vieille rumeur dans la région. Selon cette rumeur, un homme avait utiliser le même genre d’approche pour faire du voyeurisme . Toutefois, celui-ci avait été interné, car il était indécent publiquement. Alors nos aventuriers se préparèrent pour se rendre à l’asile où cet homme était interné.

View
La forteresse d'Ao

L’écuyer d’Alessandro, Vass, venait tout juste de s’approcher des Gnolls, en possédant la même apparence qu’eux. Altum s’approcha des créatures, alors que Gomric quant à lui, décida de s’approcher du bas des remparts pour voir si quelque chose se produisait dans le fort. Podror lui, lança un sort pour détecter s’il y avait une présence de créature maléfique, mais à ce moment, il perçut une énergie magique latente. Altum vit Vas revenir sur ses pas, après une brève discussion avec l’un des Gnolls. Ils retournèrent tous les trois vers la baraque de laquelle ils étaient arrivés. Vass s’adressa à eux : 
« je ne crois pas que vous êtes en état d’attaquer la forteresse. Les gnolls ont réussis à ressusciter le géant de l’Ao. »
Ils retournèrent sur leur pas, pour retrouver les cavaliers ainsi qu’Alessandro et Gomric. Les trois sentinelles décrivirent ce qu’ils ont vu.
Podror mentionna, l’énergie étrange qui flottait dans les lieux, une énergie arcane de Transmutation qui englobait la région entièrement. Altum, Alessandro et Podror voulurent rester pour découvrir ce que le sort pouvait faire. Alors que Gomric fit le guet autour du groupe. 
Cela prit beaucoup plus de temps que prévu pour faire les recherches de Vas et Podror sur le sort qui affligeait la région, mais ils réussirent à tirer plusieurs conclusions. Le sort est puissant et lié à une entité en particulier, et serait capable de modifier la température ainsi que l’environnement. 
Pendant ce temps, Gomric continua de faire ses rondes, jusqu’à ce qu’il perçoive, au loin, une Wyverne survoler la forêt se dirigeant vers l’Est. Altum quant à lui, questionna les cavaliers d’Ao sur le géant qui habitait jadis cette forteresse, pour savoir qu’elle type de tactique serait la meilleure pour combattre les géants. 
La wyverne semblait se diriger vers le champ de bataille, la destination initiale que le groupe devait prendre. 
Le groupe discuta pour trouver la meilleure décision à prendre pour la suite des choses, mais ils décidèrent de retourner au village non loin de la forteresse. En arrivant dans le village, Altum alla voir le chef des cavaliers, pour mentionner qu’il y avait une autre chose qu’il ne leur avait pas dit. L’une des raisons pour laquelle ils désiraient reprendre la forteresse, était pour permettre à des prêtres de tenter d’invoquer le Dieu Garrick, ainsi qu’Erastil.
Dans l’auberge, alors qu’ils continuèrent à discuter, Altum vit une forme gazeuse se déplacer pour monter au deuxième étage de l’auberge. Altum se leva d’un coup sec et se dirigea vers la forme, tout en sortant sa dague. Gomric, se leva également et au même moment, les portes de l’auberge volèrent en éclats alors qu’un ogre les défonça violemment. Altum continua son ascension au deuxième étage et la forme se matérialisa. À la place de cette brume, c’est l’Oni assassin qui avait combattu Altum et Gomric dans la forêt qui venait d’apparaitre. 
L’Oni tenta d’utiliser l’une de ses magies pour charmer Altum. Au rez-de-chaussée, Podror envoya un sort sur l’ogre qui lui faisait face. Alessandro chargea la large créature, puis du reculer après avoir reçu une série de coups d’épée qui trancha sa chair. Gomric s’enragea et augmenta sa forme, pour devenir aussi large que l’ogre, puis s’approcha de ce dernier pour venger son compagnon.
Altum toujours, au deuxième étage, peinait à atteindre l’Oni qui venait de fuir au travers d’un vortex sombre qui venait d’apparaitre, duquel des tentacules sortaient. La créature, mécontente qu’Altum ait réussi, plaça ses mains ensemble, puis les ouvrit pour laisser s’échapper un puissant dart de glace, mais Altum l’esquiva de justesse. L’oni redevint invisible. 
Podror lança un sortilège qui toucha la plupart des ennemis, ce dernier ralenti de façon considérable tous ces adversaires. L’ogre en corps à corps avec Gomric tenta de l’atteindre d’un coup de hache, il fut surpris par sa propre lenteur, après l’effet du sort, mais réussit tout de même à toucher Gomric à la poitrine, Gomric déstabilisé tenta d’atteindre à son tour l’ogre en frappant à trois reprises, mais l’ogre réussit à dévier deux de ces attaques. 
Altum toujours en combat avec l’Oni fit apparaitre quatre clones de lui-même, espérant que les futurs attaques de l’oni lui donnerait une idée de sa position dans le vortex sombre. Il tenta tout de même d’attaquer dans la dernière direction qu’il avait perçu du mouvement de la part de la créature. L’oni tenta encore une fois de charmer Altum, mais celui-ci sentit la tentative d’intrusion dans son esprit et réussit à se ressaisir. 
Podror envoya un sort sur l’un des assaillants avec des dagues qui s’attaquaient aux cavaliers d’ao, lui donnant une nausée impossible à contrôler. Gomric, déterminé, trancha l’ogre qui tomba au sol, puis se déplaça vers l’un des assassins et frappa au torse ce dernier, ce qui déchira son armure, puis Vas lui envoya un missile de feu qui et l’homme brula et tomba au sol. Altum, arriva au premier étage, : « L’Oni de la forêt est au deuxième étage, nous devrions aller l’abattre pendant qu’il est encore présent. » Ils décidèrent de se séparer, Altum et Gomric passeraient par la fenêtre, tandis que les autres monteraient par les marches.
Lorsque Altum arriva au deuxième étage, celui-ci se fit attaquer par l’Oni qui envoya une sphère sombre vers lui. Altum se laissa tomber au sol et évita l’attaque, par contre, la fenêtre fut bloqué par la sphère. Gomric voyant que la fenêtre était bloquée, se dirigea vers une autre fenêtre du deuxième étage. Alessandro et Podror qui montait par les marches, et aperçurent un mur sombre, noir avec des tentacules qui y en sortaient. Ils tombèrent tous les deux dans un sommeil rempli de cauchemar. 
Gomric s’approcha de la porte de la pièce qu’il venait de pénétrer, pour écouter à la porte, il n’entendit que Vas de l’autre côté tentant de réveiller Alessandro. Gomric se doutant que la créature l’avait entendu et se préparait, il se plaça sur le côté de la porte la fracassa. Il aperçut l’oni avec du feu tournoyant autour de lui, dirigeant ses mains vers la porte ouverte du feu y jaillissant.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.